L’histoire, l’ordre et le chaosUne anthropologie de soi

L’ego-histoire, en un peu plus de trente ans, a acquis un nom et collecté de beaux succès. Cet exercice qui fait dire à l’historien d’où il parle, en soulignant la façon dont il se situe dans l’acte de produire l’histoire, s’est même constitué en un genre.

D’un mémoire d’habilitation à diriger des recherches, qu’il a repris et prolongé en l’ouvrant aux interventions de deux autres médiévistes, Julien Théry et Patrick Boucheron, et d’un artiste, Éric Fonteneau, maître du dessin, Philippe Josserand a fait un livre, interrogeant son parcours d’homme et d’historien. La discipline qu’il a élue au sortir de l’enfance revêt pour lui une dimension existentielle. Elle l’a tenu face à la béance, lui permettant d’apprivoiser le chaos du monde et celui de l’être pour y reconnaître, en écho à Alberto Manguel, un ordre « d’une beauté, d’une élégance indéfinissable, qui nous atterre et nous attire ».

Avec gaîté, pudeur et ironie, l’auteur, dans une écriture tenue et tendue, revient sur lui et découvre au lecteur « sa » fabrique de l’histoire. Jouer le jeu d’une « anthropologie de soi », toutefois, ne signifie pas se prendre au « je ». L’intime a sa part, irréductible par force, mais le récit s’attache d’abord à ce qui distingue et à ce qui unit, à ce qui fait que le « nous », parfois, est un « autre » – aujourd’hui comme hier – et que l’« autre », toujours, résonne en « nous », participant de nos appartenances comme de nos identités et servant de façon décisive à les forger.

Julien Théry, professeur à l’université Lumière Lyon 2, a préfacé cet ouvrage ; Patrick Boucheron, professeur au collège de France, l’a postfacé.

L’illustration de la première de couverture et des pages intérieures sont des fragments de l’œuvre d’Éric Fonteneau, adaptée par Marie-Laure Jouanno.


Paru le 14 janvier 2022
ISBN : 978-2-902039-20-3
Format : 17 cm x 21 cm, broché, 181 pages
24 €

Il sera prochainement disponible au format numérique sur toutes les plates-formes de téléchargement légal.

Ce livre peut être commandé en librairie. Si vous préférez vous le faire expédier, écrivez-nous via le formulaire de contact, sur la page Infos. Une participation aux frais d’expédition vous sera demandée.

Dans la presse

  • Stéphane Pajot, « L’ego-histoire, selon Philippe Josserand », dans Presse Océan (30.03.2022)
  • Philippe Ecalle, « Philippe Josserand, dans le miroir de l’ego-histoire », dans Ouest-France (24.03.2022)

Les lectrices et les lecteurs en parlent

« C’est un livre qui ravira les amateurs d’Histoire qui n’ont pas peur de se frotter à la recherche contemporaine et aux réflexions qui animent le monde universitaire. À découvrir. », Annie-Rose, sur Instagram.

Orpiments © Éric Fonteneau, 1982. Photographie de Vincent Jacques